Présentation

une prière profane et précieuse

Sophie Hoarau propose sa lecture amoureuse autant que tendue du poème dramatique de Jean-Pierre Siméon, la longue et splendide adresse d’une femme debout dans sa fureur face à l’ignominie de « l’homme de guerre » et de son intolérable « discours des effets et des causes ». Un seule-en-scène épuré, concentré sur la matière poétique du texte et la clarté de la parole.

« Il ne peut y avoir d’équivoque : l’adresse est clairement aux spectateurs à qui la comédienne fait face. La dureté de l’invective ne peut être une objection : il n’y a là nulle injustice, chacun étant un jour ou l’autre, par action, par pensée ou par omission, le Dieu de la Guerre. »

Jean-Pierre Siméon

La première a eu lieu au café librairie L’Autre Rive à Berrien, au printemps 2016.